JEAN KAPSA
SOLO

Sorti le 24 août 2012

 

Jean Kapsa : piano

 

100 impromptus enregistrés sur 100 jours entre le 24 août et le 14 décembre 2012.

 

Improvisations

 

C'est une tendance commune d'associer l'improvisation et le jazz, et vice versa, bien que l'improvisation soit partie intégrante de l'histoire de la musique classique. J.S. Bach, Georg Friedrich Händel, W.A. Mozart, L.V. Beethoven ont tous excellé dans ce domaine. Sur le plan musical, l'improvisation semble être la conjugaison des compétences harmoniques et rythmiques, de la maîtrise technique de l'instrument, de la qualité sonore et du sens de la forme et de la structure. À cet égard, l'improvisation est l'un des degrés les plus avancés à atteindre dans la musique, bien qu'elle soit faussement considérée comme aléatoire et non le produit de l'étude, de l'intellect et de la formation.

 

D'autre part, c'est aussi un défi sur le plan individuel qui doit être apprécié pour la raison suivante : l'improvisation musicale est l'art de se parler. En effet, cette capacité à créer un dialogue intérieur est une confrontation avec soi-même qui a lieu dans la spontanéité. Cette dernière a une grande valeur dans le sens où nous pouvons révéler notre vraie nature et notre créativité lors de ce moment privilégié, et lorsqu'il s'agit d'un musicien cela se passe dans la spontanéité d'une improvisation.

 

Jean Kapsa réussit définitivement à s'y confronter avec ses impromptus d'une minute enregistrés et publiés sur cent jours dans l'album "Improvisations" commencé le 24 août 2012. Les auditeurs sont devenus les témoins de sa détermination, son engagement remarquable, ses hauts et ses bas, sa réflexion sur le moment présent, et ils ont suivi chronologiquement son histoire à travers son propre discours musical. Il fait consciemment le choix de ne pas nommer les morceaux pour se libérer de la subjectivité des auditeurs. Son dialogue non-verbal conduit ses improvisations à ré-exister et se recréer chaque fois, là où sa subjectivité rencontre celle des auditeurs. Les improvisations de Jean Kapsa ont une "aura", qui selon les termes de Walter Benjamin représente l'apparition d'une force magique ou surnaturelle découlant de leur présence "ici et maintenant", de leur "authenticité" et de leur "unicité". Cette aura apporte une expérience sensorielle entre les auditeurs et ses morceaux.

 

Éveillez vos sens, perdez-vous dans un lyrisme intense, profond et renouvelé en les écoutant!

 

Eda Öztürk, le 4 juillet 2013.

Extrait vidéo. Festival Saoû Chante Mozart. Variations, re-composition, improvisation autour de Mozart. Juillet 2014

Quatre mains avec Nils Frahm, Festival Villette Sonique, Cité de la Musique (Philharmonie 2). Juin 2014

Travail en cours / Variations, re-composition, improvisation autour des Mélodies de Gabriel Fauré. Mai 2016.